Monday, September 23

Élection en RD. Congo: L’enrôlement de la diaspora fait débat

0

Le président de la CENI Corneille Nangaa a recommandé à la chambre basse du Parlement de lever une option pour annuler l’enrôlement des congolais de l’étranger, estimant qu’il serait techniquement difficile d’organiser cette opération dans le respect du calendrier électoral, lors d’un échange qu’il a eu samedi avec le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku, et pour ce dernier, le Parlement doit s’assumer en supprimant cet enrôlement afin de permettre la CENI à aller droit vers les élections du 23 décembre 2018. et de l’autre côté, le secrétaire général d’« Ensemble » considère cette situation comme étant une stratégie de la majorité au pouvoir de reporter les élections au-delà du 23 décembre 2018

« La CENI exécute les lois et ne légifère pas les lois. La loi dit que les Congolais de la diaspora doivent voter. En conséquence, nous nous préparons pour le faire. Nous avons préparé les kits d’enrôlement et pour nous déployer. Mais il y a certaines contraintes auxquelles il faut faire que nous avons présentées », a ajouté Corneille Nangaa, «nous, nous nous tenons à notre calendrier électoral. Il est en train de s’exécuter tel que nous l’avons prévu avec un seul objectif : les élections le 23 décembre 2018 », précise t’il.

A son tour, le président de l’Assemblée nationale a invité les élus du peuple à mettre de côté leur position partisane afin de lever ensemble une option républicaine sur la question de l’enrôlement des congolais de la diaspora.

Pour l’opposition congolaise, Delly Sessanga, le secrétaire général d’« Ensemble », la plateforme politique qui soutient la candidature de Moïse Kutumbi à la prochaine présidentielle, la déclaration du président de la CENI s’inscrit dans « une stratégie du pouvoir de reporter les élections au-delà du 23 décembre 2018 ». « C’est évident que la prochaine étape pour la CENI c’est de nous dire que nous n’avons pas les moyens pour financer le processus, pour pouvoir nous justifier à bout de chaine une décision inacceptable du report des élections», analyse l’opposant.

 

Myce Kassonga

 

 

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish