Thursday, October 17

Élection-RDC, crise au sein de la MP: Minaku propose un dauphin, Mova s’oppose

0

Une opinion que semble partager visiblement les proches du président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange. A en croire La libre.be, le président de la chambre basse du Parlement  Aubin Minaku aurait lâché, au cours d’une réunion tenue le 31 mai à Kingakati, que « le chef de l’état doit prendre un dauphin », rapporte le journal. Une proposition qui n’a pas plu au ministre de l’intérieur Henry Mova qui souhaite à tout prix voir le Raïs briguer un troisième mandat.

C’est Aubin Minaku, le président de l’Assemblée nationale, qui est le premier à prendre la parole. « L’heure est grave. Il ne faut pas prendre ce qui se passe à la légère. Il faut être sérieux dans ce qu’on va faire. Les Occidentaux ne peuvent pas faire pression comme ils le font s’il n’y a pas de plan ». avant que Mova s’oppose, « On a un plan. Le chef doit se représenter. On ne peut pas changer un plan avant de le mener jusqu’au bout. Si ce plan ne fonctionne pas, on en changera. Mais en attendant, on continue et on va au bout avec le président comme candidat ». Comme nous l’explique un participant, qui sollicite un anonymat.

Si au cours de cette réunion, le ministre de l’Intérieur Henry Mova a rejeté cette option, le chef du renseignement  Kalev et le chef d’état-major le général Etumba, présents à cette rencontre ont marqué leur accord à la proposition du président de l’Assemblée nationale dans le souci, selon eux, de  garantir la sécurité du chef et pour appuyer son dauphin, « je suis d’accord avec Aubin, Au-delà du chef, je pense à sa famille, je pense à ses enfants. Il a le droit de protéger toutes ces personnes. On doit les protéger. Continuer coûte que coûte sur notre lancée, ce serait suicidaire. Il faut un dauphin mais il faut les garanties qu’on va gagner les élections ». a déclaré Kalev.

Le président Joseph Kabila va s’adresser à la nation devant le parlement réuni en congrès, au cours d’une session extraordinaire qui sera bientôt convoquée. L’annonce a été faite vendredi dernier par le rapporteur de l’Assemblée nationale, lors de la clôture de la session de mars. Joseph Kabila pourrait s’adresser à la nation via les deux chambres du Parlement réunies en congrès le 20 juin prochain.

Cette intervention du président devant le congrès intervient dans un contexte des rumeurs sur son 3ème mandat et avant la phase du dépôt des candidatures pour la présidentielle. Et vu l’importance de cette adresse du chef de l’État, le président du Sénat Léon Kengo Wa Dondo a demandé à ses collègues sénateurs de ne pas quitter la ville de Kinshasa.

Le parlement congolais tiendra une session extraordinaire pour débattre notamment de la loi sur le statut des anciens chefs d’État en République démocratique du Congo (RDC), ont rapporté plusieurs médias locaux et internationaux, citant le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku. Cette session extraordinaire sera organisée à la demande du président Joseph Kabila, a précisé Aubin Minaku le vendredi dernier, à la clôture de la session ordinaire qui s’était ouverte le 15 mars.

Il sera question de l’examen de plusieurs matières dont la loi sur le statut des anciens chefs d’État, la désignation d’un nouveau membre à la Cour constitutionnelle, la loi portant sur la taxe de la promotion de l’industrie ou la loi portant sur les défenseurs des droits humains.

Myce Kassonga

 

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish