Mini-sommet de Luanda: Joseph Kabila décline la rencontre

0

Moins d’une semaine après sa décision de ne pas briguer un nouveau mandat  présidentiel à la fin de l’année, le président Congolais, Joseph Kabila Kabange vient de décliner un mini-sommet qui s’est tenu le mardi 14 août 2018 à Luanda, capitale de l’Angola où la crise politique en République Démocratique du Congo est l’un des sujets principaux.

L’absence la plus remarquée et la plus commentée dans les couloirs de ce mini-sommet était celle de Joseph Kabila, président de RDC. « C’était le principal concerné. Ce n’est pas très courtois », a déploré toutefois un haut diplomate. Quant un autre évoque un « déni de communication avec ses pairs », égrenant la liste des sommets et rencontres déclinés par le président congolais cette année.

Et de l’autre côté, une source dans la délégation qui représentait le président congolais se justifie, « Le président Joseph Kabila  était déjà à Lunda il y a quelques jours, et a beaucoup à faire avec les élections »,

Ce matin à huis clos en Angola sur la situation en République démocratique du Congo (RDC) était évoquée. Sur six chefs d’Etats attendus, seuls trois ont fait le déplacement : l’Angolais João Lourenço qui abrite le sommet à Luanda, Denis Sassou-Nguesso pour le Congo-Brazzaville en tant que président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et le Gabonais Ali Bongo qui préside la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC).

Les autres États: Rwanda, Ouganda et RDC ce sont représentés par leurs ministres des Affaires étrangères. Le ministre rwandais de la Défense est également présent, ainsi que pour l’Union africaine le conseiller spécial du président de la Commission, le Mauritanien Mohamed Hacen Lebatt.

Myce Kassonga

 

 

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish