RDC-Invalidation de la candidature à la présidentielle: MLC prépare une requête en annulation de cette décision

0

Après l’invalidation de la candidature de son président à l’élection présidentielle du 23 décembre  prochain, le bureau politique du Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba s’est réuni et a désigné une équipe de juristes, chargée de préparer une requête en annulation de la décision de la Ceni, que ce parti doit déposer devant la Cour constitutionnelle au plus tard, ce mardi 28 août matin. Mais le parti craint que la Cour constitutionnelle soit instrumentalisée par le pouvoir.

Pour le sénateur Jacques Djoli, qui développe certains des arguments qui seront au cœur de la défense de son champion, « dire que Jean-Pierre Bemba est exclu parce qu’il est condamné pour subornation de témoins, c’est une évidence ». Mais il accuse la Céni d’avoir « caché de manière malveillante » le fait « que Jean-Pierre Bemba est condamné au premier degré », alors que la loi exige un jugement irrévocable. L’élu ajoute que « la loi électorale cite limitativement les incriminations pour lesquelles on peut être exclu du processus ». Et que la subornation de témoins ne fait pas partie de cette liste.

Le parti cher à Jean-Pierre Bemba Gombo assure qu’il savait depuis plusieurs jours que la Commission électorale « qui est aux ordres du pouvoir en place» allait invalider la candidature de son chef. Mais, pour le moment, il a choisi de « se focaliser » sur la voie du droit.

Sur vingt-cinq candidatures déposées, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) n’en a accepté que dix-neuf. Trois des six recalés – Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito et Samy Badibanga – ont d’ores et déjà annoncé leur intention de faire appel auprès de la Cour constitutionnelle.

Myce Kassonga

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish