Monday, September 23

RDC : Emmanuel Ramazani Shaddari accusé d’avoir utilisé le moyen de l’Etat pour son positionnement

0

Par Freddy Kayeye Lupata

Des candidats présidents de la république chef des partis et regroupements politique de l’Opposition exige la radiation d’Emmanuel Ramazani Shaddari de la liste définitive des candidats de la république. C’est dans une requête introduite, ce mercredi 14 novembre 2018, à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Les signataires de ce document accusent le candidat du Fond Commun du Congo (FCC) pour avoir utilisé des services publics et du personnel de l’Etat au profit de sa propagande.

Aussitôt la déclaration de Lambert Mende, Coordinateur de la Cellule de communication du candidat Shaddari n’a pas tardé. Selon lui, ces informations sont sans preuve. Il promet par ailleurs que sa plate-forme présentera son moyen de défense pour contraindre toutes ces accusations.

« Nous attendons qu’ils saisissent les cours et tribunaux, c’est à ce moment que nous allons présenter notre moyen de défense », a-t-il fait savoir. Dans son intervention médiatique, Lambert Mende qualifie ce geste comme une blague de mauvais goût. Il ajoute également que c’est ridicule de pouvoir porter une accusation contre quelqu’un sans toutefois disposer la preuve.

Interrogé à ce sujet,  Jean Paul Kalamba, rapporteur de la CENI fixe que la ceni n’a pas compétence de statuer sur une telle accusation. Il poursuit en renvoyant  la charge aux  Cours et tribunaux.

Selon lui, ce sont ces Instances qui ont les prérogatives d’entendre les deux parties en conflit et rendre verdict. C’est ainsi que la CENI pourra se conformer à l’arrêt rendu par les Cours et Tribunaux afin d’exécuter leurs décisions.

Signalons que Tryphon Kin-Kiey MULUMBA, ancien Ministre des télécommunications, allié potentiel du PPRD et père Fondateur de « KABILA désire», figure parmi les signataires de ladite plainte.

 

Freddy Kayeye Lupata  

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish