Monday, September 23

Présidentielle décembre 2018 : rapprochement Félix TSHISEKEDI entre Martin FAYULU devient incertain

0

Par Christophe Kabeya

Après le retour au pays, mardi 27 novembre dernier, Félix TSHISEKEDI et son allié de taille, Vital KAMERHE  ont mis fin au débat sur le retrait des signatures sur l’accord de Genève, désignant Martin FAYULU candidat commun de l’Opposition.

La hauteur de l’accueil réservé à ces deux leaders a fait changer le langage de certains analystes, qui ont prédit à tort ou à raison la mort politique conformément à l’accord signé à Genève. Pour les avisés, le retrait de la signature de Félix TSHISEKEDI ne devait pas surprendre. Ils se souviendront que dans le rang de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), on n’a jamais souhaité voir l’Opposition présenter  un autre candidat président à part celui de l’UDPS. Cette position ne faisait qu’appuyer la thèse selon une élection présidentielle qui se tient sans candidat de l’UDPS est comparable à une Coupe du monde qui se joue sans le Brésil

Malgré les appels en valeur d’un éventuel rapprochement, dans le camp de LAMUKA on affirme que Martin FAYULU a déjà une avance sur Félix TSHISEKEDI, dans le déploiement de l’équipe de campagne.

Lors de sa récente médiatique, Bertrand EWANGA, cadre de l’Ensemble, a déclaré sur TOP CONGO qu’il n’est pas question de rejoindre celui qui a réussi à la deuxième session. Pour lui, le camp Cap pour Changement piloté par Félix TSHISEKEDI doit revenir à la raison afin de pouvoir rejoindre le camp LAMUKA dont l’unique candidat président est Martin FAYULU.

Pour Peter KAZADI, conseiller de Félix TSHISEKEDI, nous pouvons aller seulement aux élections avec cette représentation. C’est normal que Martin FAYULU  en tant que chef d’un parti politique implante aussi ses bases à travers le pays, a-t-il reconnu. Selon lui, si c’est le candidat remporte la présidentielle, c’est une bonne chose.

De sa part Félix TSHISEKEDI avait prévenu que l’Opposition ne se trompe pas la cible.

Interrogé à ce sujet, le Président de l’UDPS a ramené l’opinion en 2011 où Etienne TSHISEKEDI avait débuté la campagne électorale avec un retard de deux semaines. Pour l’actuellement dirigeant de l’UDPS c’était d’ailleurs lui qui avait remporté l’élection de 2011.

Rappelons par ailleurs que les deux ont démarré leurs campagnes dans la partie Est de la République Démocratique du Congo.

Christophe KABEYA

 

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish