La réussite de l’opération “Kinshasa bopeto” dépend en grande partie de la gestion des déchets plastiques dans la capitale congolaise.

0

Sur plus de 7000 tonnes des déchets produits par jour, une grande partie provient par la filière plastique. En vue de trouver une solution concertée et durable, le gouverneur de la ville de Kinshasa a invité les représentants des sociétés productrices des plastiques, ce jeudi 20 juin 2019, en son cabinet de travail. Dans son introduction, le gouverneur Gentiny Ngobila s’est largement étendu sur les dégâts que causent les déchets plastiques notamment les sachets plastiques dans l’écosystème.

” La ville de Kinshasa est hyper sale, les rues sont jonchées des sachets et autres bouteilles en plastiques, les rivières n’en parlons pas. En vous invitant, je voudrais qu’ensemble, nous puissions trouver une solution “, a souligné le numéro un de la ville avant d’accorder la parole à ses interlocuteurs. Ceux-ci ont évoqué les différentes décisions prises dernièrement par le ministère de l’industrie et le Premier ministre, mais qui n’ont pas permis de résoudre la problématique des déchets plastiques en RDC.

Face au manque de repères et les tergiversations pour une option claire comme c’est le cas sous d’autres cieux, les choses n’ont pas changé. C’est ainsi qu’ils ont proposé de se retrouver dans le cadre de la FEC d’ici à lundi afin de faire des propositions concrètes susceptibles de mettre un terme à cette insalubrité criante dans la capitale. En attendant , certains ont parlé du recyclage avec le concours des ONG et structures spécialisées dans le traitement des déchets, la sensibilisation des kinois pour une prise en charge responsable des déchets notamment par le tri, l’acquisition des poubelles et le respect des règles de propreté.
Les hôtes du 35 ème gouverneur de la ville de Kinshasa se sont montrés réceptifs et conscients de la nécessité d’éliminer les sachets et autres plastiques à Kinshasa.
Ils ont promis de revenir auprès de l’autorité urbaine le mardi prochain avec des solutions appropriées. Ils n’ont pas manqué d’apprécier à juste titre la démarche concertée du gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka qui les met devant leurs responsabilités. Preuve que Kinshasa instaure une nouvelle manière d’administrer la cité.

Signalons que cette réunion s’est tenue en présence du vice-gouverneur Néron Mbungu Mbungu, du directeur général de fonds d’assainissement de Kinshasa – FONAK- et de la directrice de la DGRK, direction générale des recettes de Kinshasa.

Redaction/ carmelmedia.info

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish