Wednesday, February 26

Diamant de MENDE : ACAJ appelle à enquêter sur la disparition du vrai diamant et arrêter les suspects.

0

Par Lievin Luzolo

Le Centre d’Expertise, d’Evaluation et de Certification des Substances minérales précieuses et semi-précieuses (CEEC) a rendu son verdict, mercredi 22 mai : la pierre qui était au cœur de l’interpellation brutale de l’ancien ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende, n’est pas un diamant. L’expertise s’est faite en présence de la délégation de Lambert Mende Omalanga, accompagné du ministre provincial des Mines du Sankuru et des cadres du CEEC. Le test de résistance à l’aide d’une aiguille de borazon et l’examen de conductivité thermique ont déterminé que la pierre de 87,20 carats présentée n’était pas du diamant.

Un résultat qui ne semble pas convaincre l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ). Dans un message sur son compte tweeter, le président de cette ONG, Georges Kapiamba demande aux autorités d’enquêter pour retrouver le vrai diamant.

« ACAJ est scandalisée par le contenu du procès-verbal du CEEC qui constate qu’il lui a été déposé autre chose que le diamant de 87 carats. ACAJ appelle le Procureur Général près la Cour de cassation à ENQUÊTER SUR LA DISPARITION DU VRAI DIAMANT et arrêter déjà les suspects », peut-on lire.

Après les tests opérés par le Centre d’Expertise, d’Evaluation et de Certification des Substances minérales précieuses et semi-précieuses (CEEC), la pierre a été rendue à ses propriétaires, le mercredi 22 mai. Mais Lambert Mende demande à ce que justice soit faite car, estime-t-il, il a été interpellé injustement.

Liévin LUZOLO/carmelmedia.info

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish