Matete bopeto: Un mois après, le moment d’une évaluation sans complaisance

0

La quatrième journée Matete bopeto aura vécu ce samedi 23 novembre 2019. Comme à l’accoutumée, tous les dispositifs étaient en place pour un nouveau coup d’éclat de cette commune en proie depuis plusieurs années aux inondations et autres glissements de sable. C’est d’ailleurs la raison principale qui a poussé l’ASBL les amis de Me Freddy Bonzeke et tous les sympathisants qui se dévouent pour arriver à bout à l’insalubrité dans cette partie de Kinshasa à prêter une attention particulière au quartier kinsaku. Ici, les caniveaux et autres collecteurs devant servir pour l’écoulement des eaux qui n’étaient quasiment plus visibles ont été en grande partie débouchés non sans difficultés. Les deux pelleteuses mises à contribution ont travaillé s’arrache pied en tenant compte des suggestions des habitants du coin qui connaissent mieux les secrets de ces égouts assez ingénieux.

Me Freddy Bonzeke qui a fait le déplacement de Matete a tenu après un mois d’activité à évaluer le travail réalisé afin de réajuster le tire pour les prochaines opérations et pourquoi pas passer carrément à une autre étape. Selon lui, les défis sont immenses et nombreux, réussir cette étape sous entends des nouvelles stratégies.
En attendant, il a sillonné partout où le curage a été fait mais il a exprimé un regret, la population ne s’est pas encore  appropriée totalement cette philosophie du gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka. En effet, Kinshasa bopeto appelle à l’implication de tous. “Après le curage, les tranchées devraient être exemptes des déchets plastiques, malheureusement certains inciviques continuent d’y jeter des déchets plastiques. Il faut que ça change., a-t-il déclaré avant d’appeler au sens de responsabilité. Dans le même registre, il a condamné avec la dernière énergie le comportement de certains matetois qui viennent abandonner leurs pousse pousses remplis des déchets ménagers là où les jeunes de l’ASBL travaillent.
Mais au delà, il s’est réjoui de la constante et forte mobilisation de la population déterminée à changer la donne, “Matete doit redevenir propre, tel est ultime objectif “, a-t-il conclu.Pour sa part, l’ONG lumière du monde de l’église liloba na nzambe s’est attaquée aux avenues et tunnels du quartier lokoro et met en place une organisation pour le ramassage des immondices selon une certaine catégorisation. Du côté de la population, elle reste confiante et rassurée des résultats probants de cette opération de grande envergure qui continuent de bénéficier de l’appui technique de Adi construct, Sefu Consruct et autres.

Rosymaque/ carmelmedia.info

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish