RDC: 1 an après l’alternance, la société civile de la RDC fustige l’ambivalence dans les discours des acteurs politiques qui peuvent embraser le pays (Patient Bashombe).

0

Le cadre de concertation nationale de la société civile en République démocratique du Congo (CCNSC-RDC), à travers un communiqué de presse lu par son coordonnateur, maître patient bashombe déclare ce qui suit :

-Nous organisations, plateformes, réseaux et faîtières de la société civile de la RDC réunis en date du 24 janvier 2020, au bureau du cadre de concertation nationale de la société civile sise boulevard Lumumba n°343, commune de Limite à Kinshasa ;

-l’avons procédé à l’analyse du contexte global de notre pays, en vue de scruter l’évolution de la situation socio-politique, sécuritaire, économique et culturel caractériser particulièrement par :
– Sur le plan socio-politique, la société civile s’est focalisé sur le bilan de l’an 1 de l’alternance démocratique et à noté entre autres les avancées ci-après : La passation Pacifique et civilisée du pouvoir entre le Président sortant et le Président entrant ;

-La non modification de la constitution de la RDC comparativement aux autres États de la région ;
La décrispation politique par la libération d’un nombre des prisonniers politiques ;
L’élargissement de l’espace des libertés publiques ;
La mise en œuvre de quelques projets d’infrastructures socio-économiques à travers le pays.

Néanmoins, la société civile de la RDC fustige l’ambivalence et l’irresponsabilité dans les discours des acteurs politiques, qui peuvent embraser le pays et mettre à mal l’alternance politique chèrement acquise.

Sur le plan sécuritaire la société civile de la RDC dénonce le plan de balkanisation, les guerres et tueries massives des populations à l’Est du pays.
À cet effet, la société civile appelle la population congolaise à la vigilance tous azimuts, et en appelle à la responsabilité des autorités nationales, de l’organisation régionales.

En fin, les organisations, plateformes, réseaux et faîtières de la société civile, réunis en date du 24 janvier 2020, se sont convenu d’approfondir l’analyse à travers les groupes de travaux thématiques et produire une déclaration dans un délai raisonnable.
Fait à Kinshasa, le 24 janvier 2020. Coordonnateur patient bashombe.

Diego kayiba/ carmelmedia.info

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish