Wednesday, August 12

Sous le haut patronage de Gentiny Ngobila: La journée mondiale sans sac plastique célébrée ce vendredi à Kinshasa.

0

L’initiative est du ministère provincial de l’Environnement, tourisme et aménagement de la ville qui a organisé, ce vendredi 3 juillet 2020, un mini atelier en la salle polyvalente de l’hôtel de ville de Kinshasa pour célébrer la journée mondiale sans plastique. 

Une opportunité pour le partenaire de la ville de Kinshasa Etec environnement, une branche de Etec ASBL à l’instar de nécropole entre ciel et terre, de montrer l’étendue des innovations introduites dans le domaine du recyclage. Le recyclage qui est, selon l’entendement de tous , un des moyens efficaces de lutter contre la prolifération des plastiques devenue aujourd’hui un véritable probléme de sociétés.
Prenant la parole, le ministre Didier Tenge Te Litho a circonscrit la date du 3 juillet comme une occasion de conscientiser la population sur la nécessité de préserver les écosystèmes et l’environnement.
Il a défini le plastique comme un mélange contenant une matière susceptible d’être moulé, formé en général à chaud et sous pression afin de conduire à un semi produit ou à un objet.
Une manière pour lui de relever la noble option du recours au recyclage de ces genres de déchets.
En effet, pour le ministre, en tant que tel, le plastique peut être transformé et ne plus constituer un souci d’insalubrité vu sa longue durée de vie qui va de 100 à 400 ans. Mais au delà, vu les dégâts qu’il cause sur l’environnement, l’engagement de la ville est d’autant plus perceptible à travers l’arrêté du gouverneur no 047 du 5 février 2020 portant interdiction de l’utilisation des emballages en sachets plastiques dans la ville de Kinshasa.Intervenant au nom de Etec ASBL, Éric Mukuna a présenté son organisation engagée dans la transformation de tous les déchets dont les plastiques.
Super 7 lancé le 18 mars 2019 lors de la célébration de la journée mondiale de recyclage comme en a témoigné une vidéo projetée au public, s’avère être la réponse idéale aux problèmes d’insalubrité dans la capitale congolaise si et seulement si les pouvoirs publics soutiennent l’action des privés dans ce secteur en plein essor.
Avec des branches comme dodi, Mitch, pitch pour ne citer que celles là, Super 7 excelle dans la transformation des déchets inconnus, organiques, plastiques, papiers, cartons et autres déchets électriques.
Ceci s’est valablement vérifié à la suite de la visite guidée de quelques réalisations d’un échantillon des recycleurs plastiques qui ont exposé leurs produits.
Le ministre qu’accompagnait le résident de la commission Environnement, gestion durable et aménagement de la ville de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, le DG de la Raskin et tant d’autres invités, ont ensemble découvert des pavés, des matériaux de construction ainsi que des seaux et autres pots de fleurs “made in Kinshasa” et par les kinois à travers des structures telles que clean plast, Congo salubrité, sodeplast bio, Recovad et Fesoba. Cette dernière regroupe des femmes qui collectent les sachets plastiques à travers la ville et les transforment en pavés.
Le ministre Tenge Te Litho visiblement impressionné a assuré à travers l’échange qu’il a eu avec ses hôtes qu’il t’a de la place pour tout le monde.
Dans ce combat pour redorer le blason terni de la ville de Kinshasa, la participation de tous est souhaitée.

Rosymaque/ carmelmedia.info

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish