Gentiny Ngobila Mbaka: “Dans la limitation structurelle, Tabu Ley détient la part du lion.

0

C’est un Gentiny Ngobila passionné de la personnalité et de la musique de Pascal Tabu Ley dit Rochereau qui a rendu des hommages dignes à ce grand artiste aux talents incommensurables à l’occasion du 7 ème anniversaire de sa mort.
La brève mais significative cérémonie a eu lieu ce jeudi 30 novembre 2020 devant la dernière demeure de l’illustre disparu au nécropole entre terre et ciel où le premier citoyen de la ville a déposé sa gerbe des fleurs.
Plusieurs personnalités dont les membres de l’exécutif provincial, les membres de la famille et les musiciens de l’Afrisa International, l’orchestre qu’incarnait cet artiste ont fait de même.

Tout a commencé par la prestation du musicien évoluant à l’étranger Basila qui a interprété telle une compilation plusieurs œuvres de Tabu Ley dont mbula sambo. Toute une symbolique. Car en effet, 7 ans se sont écoulés depuis la mort de Pascal Tabu Ley.
Une mort, comme l’a reconnu le président de l’Union des musiciens congolais, verkys kiamuangana, qui laissent un grand vide dans la musique congolaise. Avec Franco Luambo Makiadi, Tabu Ley et lui se considéraient comme les trois mousquetaires.
“Je regrette beaucoup leur départs”, a-t-il amèrement déclaré.
Le patron de l’orchestre veve s’est aussi remémoré leurs rencontres aux contours rassembleurs.

Du côté de la famille, c’est la carte de la reconnaissance qui a été jouée pour remercier le patron de la ville de Kinshasa de continuer à pérenniser la mémoire de ce musicien qui a révolutionné le monde musical de la RDC par des innovations. Il s’agit de l’introduction du drum, de la mi-solo, de la guitare rythmique, le spectacle ainsi que les deux accords spécifiques qui distinguent la rumba congolaise des autres musiques.

Mélomane avéré et ancien producteur, Gentiny Ngo ils est mieux placé pour reconnaître que Tabu Let a véritablement révolutionné l’histoire de la musique congolaise surtout par ses approches avant gardistes. “C’est un grand artiste qui a fait des émules. Il a créé toute une école. Assurément, il est l’un des pères de la musique congolaise”, a déclaré le patron de la ville de Kinshasa à l’endroit de celui qui fut aussi vice gouverneur de la capitale de la RDC.
“Il a toujours été meilleur raflant titres et trophées, de dizaine des disques d’or voir un disque de platine.
Tabu Ley a été sacré à Cuba meilleur artiste d’Afrique et des Caraïbes de ces 50 dernières années. D’où sa renommée internationale qui lui a valu aussi plusieurs reconnaissances et décorations des présidents étrangers . Léopold cedar Senghor du senegal, Houphouet Buani,de la côte f’ivoire Boumedienne d’Egypte et Denis Sassou Nguesso du Congo Brazzaville pour ne citer que ceux-là.
Son talent immense n’avait-il pas aussi été reconnu en 2000 par jeune Afrique Magazine qui l’a placé parmi les 60 personnalités influentes de 1900 à 2000 à l’instar de Lumumba et Mobutu.
Pascal Tabu Ley a été le premier artiste africain à de produire à la salle mythique de l’Olympia et en est sorti avec des ovations frénétiques des autres stars françaises.
Cette prestation va inaugurer une séries de concerts, 34 en 16 jours en France. Puis, à Londres spécialement à London Palladium, aux USA et en URSS.

Notons que cette cérémonie inaugure les activités commémoratives de la mort de Tabu Ley à travers Festi Ley qui vont se clôturer le 5 décembre prochain.

Rosymaque/ carmelmedia.info

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish