Religion: le Cardinal Ambongo suspend l’abbé Aimé Lusamba, curé de Saint François de Sales de Kintambo

0

En sa qualité de l’Archevêque de Kinshasa et Cardinal de la République démocratique du Congo, Fridolin Ambongo Besungu a suspendu de ses fonctions le curé de la paroisse Saint François de Sales, l’abbé Aimé Lusamba pour avoir légitimer le fait d’avoir des enfants pour des prêtres. D’où il a été mis à la disposition du vicariat judiciaire, d’après les sources proches de l’archidiocèse.

La suspension de l’abbé Aimé Lusamba est tombée alors qu’une vidéo de lui circule dans les réseaux, dans laquelle on le voit tenir une bouteille d’alcool en main, proférant une menace à tout celui qui osera prendre l’initiative de lui ôter sa soutane.

” On veut me retirer la soutane. Où veulent-ils donc que j’aille alors que toute ma jeunesse et ma vie je les ai consacré à Dieu ? Si j’ai 4 ou 6 enfants, comment vais-je les élever dans la mesure où le décompte final n’existe pas dans ce que nous faisons ? Je connais l’un parmi eux qui a 4 enfants. A-t-il été suspendu ? Peut-être il faudra à notre tour qu’on écrive au pape pour qu’il le suspende. Tout celui qui va oser toucher à ma soutane, nous allons nous mêler les pinceaux”, on l’attend dire dans la vidéo.

Lors de session ordinaire de l’assemblée plénière de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), tenue à Kinshasa du 2 au 3 mars dernier, les évêques étaient montés au créneau concernant le cas des prêtres qui ont des enfants, en violation du droit canonique.

Pour répercuter le message des évêques de la CENCO aux prêtres de son diocèse, le Cardinal Fridolin Ambongo avait convoqué une réunion le 5 avril dernier au centre Nganda.

D’après certaines indiscrétions, à l’issue de cette réunion l’Archevêque de Kinshasa avait dit que tout prêtre qui a des enfants devrait se désengager des charges ecclésiastiques pour s’occuper de sa famille en toute responsabilité.

” L’église privilégie une paternité responsable et le cardinal nous a rappelé ce principe. Chaque prêtre est libre de demander de s’occuper de ses enfants s’il en a…”

Il sied de noter que la chasteté, la pauvreté et l’obéissance sont les conditions que les prêtres et les religieuses jurent d’observer lors de la consécration. L’article 277 du droit canonique précise par ailleurs que le célibat et ce don particulier de Dieu par lequel les ministres sacrés peuvent s’unir plus facilement au chris.

Falonne Mwakoki

Share.

About Author

Leave A Reply

EnglishFrenchGermanPortugueseSpanish